Meilleures croquettes pour chat

Les meilleures croquettes pour chat : notre avis vétérinaire

Hippocrate, le père de la médecine, disait « Fais de ton aliment ton premier médicament »… Des paroles pleines de sagesse qui valent aussi pour nos amis félins ! Il faut en effet leur donner les meilleures croquettes pour chat possibles si l’on veut éviter qu’ils aient un poil terne, soient en surpoids, ou souffrent d’insuffisance rénale au moment de leurs vieux jours. Mais comment s’y retrouver parmi les centaines de références disponibles sur le marché français ? Voici nos conseils pour faire le bon choix.

Les croquettes pour chat se séparent habituellement en deux groupes : les aliments dits « standard » – pour ne pas dire « bas de gamme » – et ceux de qualité premium. Vous vous en doutez, les croquettes standard sont moins chères (et encore…) mais leur composition laisse à désirer. Elles contiennent trop de glucides, et les fabricants ont la mauvaise habitude d’utiliser dans leurs recettes des sous-produits animaux riches en carcasse (dont la valeur nutritive est très pauvre) plutôt que de la viande ou des abats.

A proscrire, donc ! Prêtons-leur tout de même une qualité : les croquettes standard se rassemblent en groupe dans les supermarchés, il est donc facile de les éviter. Les croquettes premium se trouvent quant à elles chez votre vétérinaire ou sur internet, et leur composition répond généralement mieux aux besoins de nos carnivores domestiques. Toutefois, certaines marques n’ont de premium que le prix, et font illusion en abusant d’arguments marketing fantaisistes. Pour vous aider à faire le bon choix, nous vous proposons ici notre sélection des meilleures croquettes pour chat. Mais avant cela, commençons par voir ensemble comment distinguer un bon aliment d’un mauvais – rassurez-vous, c’est finalement assez simple lorsqu’on connaît les bons indicateurs.

Navigation rapide
Sommaire

Les croquettes pour chat sans céréales sont-elles meilleures ?

Au cœur d’une communication passionnée sur les réseaux sociaux, les croquettes chat sans céréales séduisent de plus en plus. Pourquoi ? Eh bien, il y a 2 raisons principales à cela. La première, c’est que les croquettes sans céréales sont, par nature, sans gluten. Elles sont donc moins susceptibles d’entraîner des intolérances alimentaires. Cependant, il faut relativiser ce problème : l’intolérance au gluten reste très rare chez nos animaux de compagnie. La seconde raison, c’est que… les céréales (et la masse de glucides qu’elles contiennent) n’ont rien à faire dans des croquettes pour chat !

Croquettes sans céréales

Comme tous les félins, le chat est un carnivore strict. D’un point de vue nutritionnel, cela signifie que dans leur habitat naturel, les chats consomment de petites proies – comme des rongeurs et des oiseaux.

Idéalement, leurs croquettes devraient donc avoir une composition proche de celle de leurs proies, qui sont riches en protéines, contiennent un peu de gras et très peu de glucides. En effet, le métabolisme des chats est adapté à ce régime alimentaire, notamment grâce à des mécanismes permettant d’utiliser les protéines comme source d’énergie. Ils digèrent mieux les matières animales que végétales, et ont besoin de certains nutriments essentiels (tels que l’arginine et la taurine) qu’on ne retrouve que dans la viande.

De lui-même, un chat n’ira donc jamais manger du blé, du riz ou du maïs. Alors pourquoi est-il habituel d’avoir de grandes quantités de céréales dans les croquettes pour chat ? Comme souvent, la raison est économique. Pour satisfaire aux niveaux minimums de protéines recommandés par les instances européennes, un fabricant est tenté de puiser dans les ingrédients qui en pourvoient au plus bas prix. Et ce sont les céréales qui cochent cette case. Ainsi, dans les croquettes, les céréales constituent une source de protéines qui revient moins cher que les produits carnés. Le problème, c’est qu’il s’agit là de protéines végétales, qui sont moins digestes pour les chats que les protéines animales.

En remplaçant la viande par des céréales, les fabricants font des économies, mais le taux de glucides grimpe au plafond.

Mais surtout, les céréales sont très riches en amidon, un sucre complexe. La présence de céréales dans un aliment pour chat a donc pour effet indésirable d’augmenter de façon importante son taux de glucides. Ainsi, les croquettes riches en céréales peuvent contenir près de 50% de glucides. Les sucres étant une source d’énergie rapidement disponible, leur abondance se révèle particulièrement dommageable dans les croquettes chat stérilisé destinées à des animaux sujets à la prise de poids. Les croquettes pour chat sans céréales seraient donc idéales, puisqu’elles sont censées contenir plus de viande et moins de glucides ? Malheureusement, ce n’est pas aussi simple !

Moins de protéines végétales, et donc plus de viande ? Pas si sûr !

En effet, certains fabricants n’hésitent pas à jouer la carte marketing des croquettes sans céréales, tout en remplaçant celles-ci par de grandes quantités de pommes de terre ou des légumineuses (comme les pois ou les lentilles). Là encore, l’objectif est d’avoir une haute teneur en protéines d’origine végétale pour réduire les coûts de fabrication. Et comme avec les céréales, on se retrouve là aussi avec beaucoup d’amidon, et donc un taux de glucides élevé.

Ceci étant dit, il faut savoir que, tout comme un gâteau a besoin de farine pour sa structure, une croquette nécessite une certaine dose d’amidon pour lui donner sa consistance et sa texture croustillante. Pour fabriquer des croquettes, il faut donc obligatoirement incorporer une source d’amidon dans la recette, c’est-à-dire des céréales, ou à défaut, des pommes de terre ou des légumineuses. La présence de ces ingrédients végétaux n’est donc pas forcément un mauvais signe. Tout est une question de dosage !

Les croquettes bio, une fausse bonne idée

Les bienfaits de l’agriculture et de l’élevage biologiques sur notre santé sont nombreux. Naturellement, de plus en plus de gens souhaitent manger bio. Pourquoi pas votre chat ? Sur le papier, la proposition paraît alléchante : les croquettes bio contiennent uniquement des ingrédients issus d’exploitations biologiques. Ainsi, l’utilisation d’OGM est interdite, tout comme l’ajout de colorants, conservateurs, exhausteurs de goûts ou autres additifs synthétiques.

Les croquettes bio contiennent trop de légumes & céréales, et pas assez de viande.

A première vue, on aurait donc tendance à penser qu’on a affaire à des aliments pour animaux purs et sains, qui ne contiennent que des ingrédients naturels que votre chat pourrait trouver à l’état sauvage. Cependant, il faut savoir lire entre les lignes. Ou plutôt, il faut prendre le temps de lire les étiquettes. Car en tête de liste, on retrouve généralement des céréales ou des légumineuses – certes bio – présentes en (trop) grandes quantités. En conséquence, on a souvent des croquettes qui sont pauvres en viande et riches en glucides.

Alors certes, les croquettes bio respectent les normes de l’agriculture biologique, mais généralement pas les principes du régime alimentaire carnivore strict qui est celui du chat.

Comment choisir des croquettes pour chat de bonne qualité ?

Oubliez le bio et les croquettes pour chat sans céréales, pensez plutôt « biologiquement approprié » ! Le principe est le suivant : pour reproduire au mieux la façon dont se nourrissent les chats dans leur habitat naturel, il faut réduire au strict minimum la quantité de céréales et de légumineuses (ce qui permet de diminuer la proportion de protéines végétales mais aussi le taux de glucides), pour favoriser les produits carnés (viande et abats).

Pour choisir des croquettes de bonne qualité, il faut donc se référer à la composition détaillée sur le paquet, et s’assurer que la viande représente une part importante des ingrédients utilisés dans la recette. En pratique, les choses sont loin d’être aussi simples, car les fabricants n’hésitent pas à utiliser des subterfuges pour tromper le consommateur sur la qualité et la quantité de la viande utilisée.

Les marques usent et abusent de subterfuges pour faire croire qu’elles utilisent de la viande de bonne qualité.

Tout d’abord, il faut savoir que différents types de produits carnés peuvent entrer dans la composition d’une croquette pour chat : de la viande (généralement récupérée de façon mécanique sur les carcasses), des abats, mais aussi des sous-produits qui ont un intérêt nutritionnel médiocre, comme les os, tendons et cartilages. Et vous vous en doutez, la viande et les abats coûtent plus cher que les os, tendons et cartilages. Le problème, c’est que souvent, les marques évitent de préciser le type de morceaux utilisés dans leurs recettes ; elles préfèrent employer des termes imprécis et plus vendeurs, par exemple « poulet » tout court. Difficile dans ces conditions de savoir s’il s’agit de produits carnés de bonne qualité nutritive, c’est-à-dire avec une part importante de chair et d’abats, et peu de carcasse.

Autre artifice marketing : l’utilisation de viande fraîche. Cela permet de valoriser l’image du produit, alors qu’en vérité, l’ingrédient frais finira déshydraté au cours du processus de fabrication des croquettes. Par conséquent, il pèsera alors 4 à 5 fois moins lourd, et sera donc présent en proportions beaucoup plus faibles qu’annoncé sur l’étiquette.

La présence de viandes et abats de bonne qualité nutritionnelle se traduit par un ratio Protéines/Phosphore ≥ 35.

Heureusement, certains indicateurs peuvent nous permettre d’évaluer facilement la qualité des protéines animales présentes dans les croquettes. En effet, les os et cartilages sont très riches en phosphore, contrairement à la viande et aux abats. Un taux de phosphore trop élevé (> 1,2%) reflète donc l’utilisation de sous-produits riches en carcasse (et donc de mauvaise qualité nutritive). Mais il est encore plus pertinent de prendre en compte le pourcentage de protéines en calculant le ratio protéines/phosphore. En effet, il a été démontré que ce ratio était un excellent indicateur de la proportion entre viande et carcasse. Concrètement, un ratio protéines/phosphore ≥ 35 indique que la recette est riche en viandes et abats de bonne qualité nutritionnelle.

Avoir des protéines de qualité, c’est bien… mais encore faut-il qu’il y en ait assez ! C’est là qu’entre en jeu le rapport protido-calorique (RPC), qui indique la quantité de protéines contenues dans 1000 kilocalories (1 Mcal) de croquettes. C’est une notion nutritionnelle importante et complexe, et nous avons d’ailleurs écrit un article dédié à ce sujet : Comprendre et calculer le RPC des croquettes pour chat. Mais pour faire simple, sachez que pour couvrir le besoin en protéines de votre chat, il faut lui donner des croquettes avec un RPC adapté à sa physiologie. Des vétérinaires nutritionnistes ont longuement étudié le sujet, et ont établi pour chaque profil de chat les RPC minimums suivants :

Quelles croquettes pour chat selon le RPC
chaton : ≥ 85 g/Mcal
adulte entier actif : ≥ 75 g/Mcal
adulte stérilisé ou sédentaire : ≥ 87 g/Mcal
adulte stérilisé et sédentaire : ≥ 105 g/Mcal

Une fois que vous avez déterminé le RPC adapté à votre chat, il faut vous assurer que le RPC des croquettes que vous voulez lui donner soit supérieur à la valeur recommandée. Pour cela, il faut comparer manuellement leur taux de protéines à leur teneur en énergie :
RPC(g/Mcal) = Protéines(%)/Energie(kcal/kg) * 10000

Tous ces calculs vous donnent mal à la tête ? Pas de panique, avec notre comparateur dynamique de croquettes en fin d’article, vous n’aurez qu’à entrer les caractéristiques de votre animal, et vous aurez directement accès à notre sélection des meilleures croquettes adaptées à sa physiologie !

Les croquettes chat stérilisé : une histoire de calories

La stérilisation du chat entraîne chez l’animal des changements physiologiques et hormonaux qui conduisent à une activité réduite, une diminution de la masse musculaire ainsi qu’une augmentation du pourcentage de graisse corporelle, comme le démontre cette étude publiée en 2019. Ainsi, les chats stérilisés grossissent plus facilement, d’autant qu’ils ont plus de mal à réguler leur prise alimentaire. De même, un chat d’intérieur présente lui aussi un risque de surpoids, puisqu’il se dépense moins qu’un animal qui passe une partie de ses journées dehors.

Un chat d’intérieur et/ou stérilisé doit donc ingérer moins de calories qu’un animal entier et actif. Moins d’énergie d’accord, mais son besoin en nutriments essentiels lui ne bouge pas ! Dès lors, on ne peut pas se contenter de réduire sa dose de croquettes. Car à terme, cela risque de créer des carences nutritionnelles, en plus de frustrer votre chat, qui ne se sentirait pas assez rassasié avec un volume de croquettes diminué.

Les croquettes chat stérilisé doivent être moins caloriques : ≤ 3600 kcal/kg. Mais ce critère n’est pas toujours respecté.

Il est donc préférable de passer à des croquettes moins caloriques. En pratique, il convient d’être vigilant, car les allégations de type « croquettes pour chat stérilisé » n’ont aucune portée légale et n’apportent donc aucune garantie. Trop souvent, les fabricants vont diminuer le pourcentage de graisses et mettre en avant cet argument commercial, mais en contrepartie les taux de sucres vont grimper au plafond. L’équation calorique reste donc entière. Le mieux est donc de s’intéresser directement à la densité énergétique. Pour respecter les recommandations des vétérinaires nutritionnistes, il est important de nourrir un chat stérilisé avec des croquettes dont la densité énergétique est ≤ 3600 kcal/kg. A titre de comparaison, la densité énergétique doit être ≤ 3900 kcal/kg pour un chat entier et actif, et ≤ 4200 kcal/kg pour des croquettes chaton.

A noter : pour un animal qui a du mal à réguler sa prise de nourriture, il peut être intéressant de lui distribuer ses croquettes chat stérilisé en utilisant une gamelle anti-glouton, et/ou de passer à la binutrition, c’est-à-dire un mix entre croquettes et pâtée pour chat (qui permet d’augmenter le volume de nourriture tout en diminuant le nombre de calories).

Les meilleures croquettes pour chat (stérilisé ou non, selon l’âge…)

Choisir des bonnes croquettes pour chat, c’est avant tout choisir un aliment fabriqué avec des produits carnés de qualité, c’est-à-dire avec un ratio protéines/phosphore ≥ 35. Mais il est tout aussi important de prendre en compte les besoins nutritionnels de votre animal, qui varient selon son statut physiologique. Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit d’indiquer ci-dessous les caractéristiques qui correspondent à votre chère boule de poils, et on s’occupe du reste !

Mon animal est :
Croquettes chatonsun chaton (1 à 12 mois)
Croquettes pour chats adultesun chat adulte
Nourriture sèche chats séniorsun chat sénior (+ de 10 ans)
Nourriture pour chats castrés ou chattes stériliséesstérilisé
Alimentation adaptée du chat entier sans embonpointnon stérilisé
Chat actifactif (il a accès à l’extérieur)
Chat d'intérieursédentaire (il vit en intérieur)
Le RPC minimum conseillé est 87 g/Mcal (il n’y a pas de RPC maximum), la densité énergétique idéale est ~ 3300 – 3600 kcal/kg, et nous vous recommandons ces 3 références de croquettes adaptées à sa physiologie :
Virbac HPM Neutered Adult Cat
Croquettes Virbac HPM neutered adulte pour chat
Protéines : 44.0 %
Matières grasses : 13.5 %
Glucides : 18.0 %
Minéraux : 8.5 %
Phosphore : 1.1 %
Ratio protéines/phosphore : 40
Energie : 3520 kcal/kg
RPC : 125 g/Mcal
Sans céréales : cross
Pays de fabrication : France
Ultra Premium Direct chat stérilisé ou d’intérieur
badgeMeilleures croquettes chat stérilisé
Protéines : 43.0 %
Matières grasses : 15.0 %
Glucides : 23.0 %
Minéraux : 9.0 %
Phosphore : 1.1 %
Ratio protéines/phosphore : 39
Energie : 3585 kcal/kg
RPC : 120 g/Mcal
Sans céréales : tick
Pays de fabrication : France
Ziggy chat stérilisé ou d’intérieur
Croquettes pour chat stérilisé Ziggy
Protéines : 38.0 %
Matières grasses : 14.0 %
Glucides : 25.0 %
Minéraux : 7.0 %
Phosphore : 0.77 %
Ratio protéines/phosphore : 49
Energie : 3600 kcal/kg
RPC : 106 g/Mcal
Sans céréales : tick
Pays de fabrication : France