Croquette chaton

Croquettes chaton : nos conseils pour bien les choisir

Par Alexandre Ho-Pun-Cheung
AlexDocteur (Ph.D.) en biologie-santé, Alexandre Ho-Pun-Cheung a travaillé pendant 17 ans dans la recherche médicale. Il est maintenant le responsable éditorial de chatparexemple.fr.

A la naissance, votre chaton ne pesait que 100 grammes. En l’espace de 6 mois, il connaîtra une croissance fulgurante puisque son poids sera multiplié par 30, pour atteindre environ 3 kg ! Par la suite, votre chat continuera de grandir jusqu’à l’âge de 10-11 mois, mais à un rythme moins soutenu. Pour soutenir un développement aussi spectaculaire, nos jeunes félins ont besoin d’une alimentation adaptée. Mais comme souvent avec les produits industriels, toutes les marques de croquettes chaton ne se valent pas !

Comme ils sont en pleine phase de développement musculaire et osseux, les chatons ont des besoins spécifiques pour soutenir leur croissance. Le choix des croquettes pour chaton est alors crucial, car un animal qui reçoit une alimentation adaptée durant son jeune âge en tirera des bénéfices tout au long de sa vie.

un chaton a besoin de croquettes adaptées pour soutenir sa croissance

Un apport protéique adéquat pour soutenir sa croissance musculaire, par exemple, peut prévenir le développement de conditions dégénératives douloureuses lorsqu’il atteindra un âge avancé. Vous voyez donc pourquoi il est si important d’offrir à votre adorable boule de poils de la nourriture spécialement formulée pour les chatons ! Le problème, c’est qu’avec la multitude de marques qui existent sur le marché, on ne sait plus où donner de la tête…

Pour vous guider dans votre choix, nous allons voir ce que devraient contenir les croquettes chaton idéales, selon les conseils des vétérinaires. Ensuite, pour vous faciliter la tâche, nous passerons en revues les meilleures marques de croquettes pour chatons.

Quels sont les besoins nutritionnels des chatons ?

Alimentation pour chat - croquettes chatonsTout d’abord, votre petit chaton a besoin d’une alimentation riche en protéines car il est en plein développement osseux et musculaire. Idéalement, les croquettes pour chatons devraient avoir une teneur en protéines supérieure à 35%. De plus, il est primordial que ces protéines soient majoritairement d’origine animale. En effet, comme tous les félins, les chats sont des carnivores stricts : ils ont besoin de certains nutriments qu’on ne trouve que dans la viande. C’est le cas par exemple de la taurine, dont la carence peut impliquer de graves problèmes cardiovasculaires et visuels. Il faut donc s’assurer que l’on retrouve bien des produits carnés en première position sur la liste des ingrédients (ce qui témoigne d’une proportion plus élevée que les autres ingrédients), et fuir les croquettes où l’on retrouve une immense majorité de céréales (maïs, riz) ou d’autres types de féculents (pomme de terre, pois).

En plus des protéines, les lipides (les matières grasses) sont importants pour assouvir les besoins énergétiques accrus des chats en pleine croissance. Un taux de lipides entre 12 et 24% est recommandé pour le régime alimentaire d’un chaton.

>35% de protéines d’origine animale, ≈20% de lipides, et peu de glucides

Il est également important de surveiller la quantité de glucides présents dans les croquettes. Ces glucides proviennent de céréales et d’autres produits végétaux comme la pomme de terre, qui sont utilisés comme source de protéines à moindre coût. Le problème, c’est que le métabolisme du chat ne lui permet pas de digérer les glucides en grande quantité. Cela va entraîner chez l’animal un taux de glycémie élevé, ce qui à long terme peut entraîner surpoids et obésité. Il faut savoir que le régime alimentaire des chats sauvages ne comprend que très peu de glucides : moins de 3% de la matière sèche. Cependant, un taux si bas est impossible à atteindre dans les croquettes, à cause de l’amidon requis pour leur préparation. Les croquettes chaton de supermarché peuvent avoir un taux de glucides qui avoisine les 40%, alors que les meilleurs marques comme Virbac arrivent à descendre sous la barre des 20%.

Pour finir, vitamines et minéraux sont des nutriments essentiels dans l’alimentation d’un petit chat. Le calcium, plus particulièrement, fait partie des minéraux importants pour dans la construction du squelette, et les vitamines A, B1, D, et E sont impliquées, entre autres, dans le bon développement des défenses immunitaires, de la vision et du système nerveux.

Quelles sont les meilleures croquettes pour chaton ?

En plus de choisir des croquettes qui répondent aux besoins nutritionnels des chatons, il est intéressant de se pencher sur la qualité des ingrédients utilisés, et plus particulièrement les produits carnés. Il faut savoir que dans le milieu du petfood (alimentation animale), aucune croquette ne contient beaucoup de viande à proprement parler (c’est à dire du muscle, comme du filet de poulet). Cela serait absolument impossible d’un point de vue économique. Il s’agit plutôt de mélanges de sous-produits : morceaux de chair récupérés sur la carcasse, os, cartilages, abats, qui sont réduits en farine. Pourtant, certaines marques n’hésitent pas à faire de la communication abusive et utiliser des termes plus vendeurs comme « poulet frais » en lieu et place de farine de poulet ou hydrolysats. Alors que concrètement, il s’agit de la même chose : les morceaux de poulet frais – qui incluent des sous-produits – ont été réduits en farine à un stade ou un autre de la fabrication.

La vraie question, c’est plutôt de savoir si ces farines animales sont plutôt riches en viandes et abats (et donc de bonne qualité nutritionnelle), ou si elles contiennent une majorité d’os, tendons et cartilages (ce type de farine revient moins cher mais la qualité nutritionnelle est médiocre). Une des façons de vérifier cela, c’est de calculer le ratio Protéines/Phosphore. Car de façon systématique, les aliments de forte valeur biologique – c’est à dire qui contiennent tous les acides aminés essentiels – ont des rapports protéines sur phosphores élevés. C’est le cas par exemple de la viande, du poisson, des œufs ou des abats. A l’inverse, les aliments de faible valeur biologique tels que les céréales ou les carcasses ont des ratios beaucoup plus faibles. Ainsi, un ratio Protéines/Phosphore faible (≤ 25) a de grande chance d’être du à l’incorporation d’une grande quantité carcasses dans la recette, tandis que les croquettes riches en protéines animales de qualité ont plutôt des ratios Protéines/Phosphore supérieurs à 35.

Orijen chat & chatonVirbac HPM Baby Pre NeuteredUltra premium direct chats adultes activité normale et chatons Royal Canin Mother & Babycat Royal Canin Kitten
Aperçu Orijen : croquettes sans céréales - formule hypoallergénique Animaux de compagnie - Alimentation du chaton Virbac badgeUltra premium direct - Meilleures croquettes chaton Alimentation complète pour animaux : croquettes chaton 1 à 4 mois Aliments pour animaux - Royal Canin kitten
Age conseillé 1 à 12 mois 1 à 12 mois 1 à 12 mois 1 à 4 mois 4 à 12 mois
Protéines 40,0 - 42,0 % 45,0 % 40,0 % 34,0 % 36,0 %
Matières grasses 20,0 % 20,0 % 20,0 % 25,0 % 18,0 %
Glucides 19,0 % 17,0 % 23,3 % 21,7 % 26,4 %
Minéraux 8,0 % 8,5 % 8,5 % 6,6 % 7,4 %
Phosphore 1,1 - 1,4 % 1,0 % 1,1 % 0,95 % 0,96 %
Ratio Protéines/Phosphore 28,6 - 38 45 36,4 35,8 37,5
Absence de céréales
Pays de fabrication Canada France France France France
Note globale 4 étoiles 5 étoiles 5 étoiles 4 étoiles 4 étoiles
Disponibilité
Voir surferme
Voir sur bouton a
Voir surferme
Voir sur bouton a
Voir surultra
Voir surferme
Voir sur bouton a
Voir surferme
Voir sur bouton a

Orijen Cat & Kitten : les croquettes chaton sans céréales

Orijen est une société familiale canadienne qui confectionne des croquettes bio, à base d’ingrédients naturels et sans conservateurs. Ces croquettes ont été élaborées pour s’adapter au mieux aux besoins nutritionnels des chats, tout en se rapprochant de leur régime alimentaire originel, avec notamment une grande quantité de protéines d’origine animale.

Depuis quelques années, Orijen jouit d’une excellente réputation, et ses croquettes sont souvent présentées comme les meilleures du marché. La raison derrière cela, c’est une communication marketing très efficace, mettant largement en avant le fait que les croquettes Orijen sont fabriquées avec une grande quantité de viandes fraîches. Quand on regarde la liste des ingrédients (volaille élevée en plein air, poisson capturé à l’état sauvage), il est clair qu’au premier abord, cela fait envie ! Cependant, il faut savoir lire entre les lignes. Les ingrédients frais, c’est bien beau, mais une fois cuits et déshydratés, il n’en reste plus grand chose. Et du coup les sous-produits déshydratés – peu mis en avant – représentent une proportion bien plus importante que ce que l’on tente de nous faire croire. Pour preuve, le ratio Protéines/phosphore n’est pas si élevé que ça : entre 28 et 38. Ce ratio est d’ailleurs impossible à calculer précisément, car les croquettes Orijen étant fabriquées au Canada, la marque n’est pas tenue de respecter la réglementation française. Au lieu des moyennes, Orijen se contente donc de donner les valeurs minimales et maximales des taux de protéines brutes et de phosphore. On devine donc que ces croquettes contiennent des quantités non négligeables de cartilages et d’os, et moins de viandes que sous-entendu. D’ailleurs, c’est logique. Si ce n’était pas le cas, ces croquettes devraient être vendues 5 à 10 fois plus chères pour atteindre le seuil de rentabilité !

Dès lors, est-ce que cette marque est à éviter ? Non, loin de là. Les animaux nourris avec ces croquettes ont pour la plupart un pelage soyeux et des selles peu odorantes, ce qui démontre que la recette contient somme toute beaucoup de protéines animales de bonne qualité. Par ailleurs, ces croquettes ont une faible teneur en glucides (19%), et elles ne contiennent pas de produits appétents. Du coup, les chats sont vite rassasiés et ne mangent pas plus que nécessaire. Ainsi, aucun problème de surpoids ou d’obésité n’est à craindre ! Malgré la communication agressive – et avouons-le, presque mensongère – ces croquettes sont bien supérieures à celle que l’on peut retrouver en supermarché. Cependant, nous leur préférons les croquettes vétérinaires Virbac HPM, dont la composition est moins tape à l’œil, mais au finale plus qualitative et mieux contrôlée.

Virbac HPM Baby Pre Neutered

Tout comme les croquettes Orijen, les croquettes Virbac HPM sont très riches en protéines (45%), dont la majorité (92%) est d’origine animale. Un très bon point ! D’autant que le ratio Protéines/phosphore est très élevé (45), ce qui témoigne de l’utilisation d’une forte proportion de produits carnés à forte valeur biologique (plus de viandes et d’abats que d’os ou de cartilages).

Et Cocorico, les croquettes Virbac sont fabriquées en France et garanties sans OGM, conservateurs ni colorants artificiels. Ajoutez à cela une étiquette claire et transparente, ainsi qu’un taux de glucides exceptionnellement bas, et l’on comprend alors pourquoi les vétérinaires les recommandent.

Certains consommateurs pourraient toutefois trouver à redire quant à la présence de céréales dans la recette (du riz, en l’occurrence). Il convient toutefois de préciser qu’il n’y a ni blé, ni maïs, ni aucune autre céréale contenant du gluten. Comme le riz est la seule céréale à ne pas contenir de gluten, les croquettes Virbac sont donc « avec céréales » mais « sans gluten ». Rappelons que la critique que l’on fait généralement aux croquettes avec céréales, c’est justement qu’elles contiennent du gluten et donc pourraient supposément créer plus de problèmes d’allergies ou d’intolérance. Ici, cette critique – qu’elle soit fondée ou pas – n’a pas lieu d’être.

Ultra Premium direct chatons

Les croquettes pour chaton Ultra Premium direct se distinguent principalement des marques concurrentes par leur prix très attractif au regard de la qualité des ingrédients utilisés.

En effet, ici on a un appétissant mélange de poulet, porc et saumon déshydraté. Au total, il y a 70% de matières premières d’origine animale, dont une bonne partie correspond à des morceaux de qualité (viandes et abats), comme l’attestent les taux de cendre brute et de phosphore qui restent contenus (8,5 % et 1,1 %, respectivement), ainsi que le ratio Protéines/Phosphore qui est assez élevé (36,4).

Effet de mode oblige, les croquettes sont vantées pour être sans céréales. La bonne nouvelle, c’est que celles-ci ne sont pas remplacées par des quantités astronomiques de pois ou de pommes de terre, ce qui fait que la composition présente un taux de glucides modérément faible (23,3 %), même s’il reste sensiblement supérieur à celui qu’on peut avoir avec les croquettes Virbac, qui sont sans nul doute la référence en terme de qualité nutritionnelle.

Pour couronner le tout, les croquettes Ultra Premium direct sont fabriquées en France, à Agen dans le Lot-et-Garonne. Avec ces croquettes accessibles en vente directe à prix d’usine, vous avez donc un compromis très intéressant, à un prix défiant toute concurrence.

Royal Canin Kitten / Mother & Babycat

La recette des croquettes chaton Royal Canin a été spécialement formulée pour satisfaire les besoins de nos adorables boules de poils durant la première année de leur vie. Il s’agit d’un aliment complet, capable de couvrir le besoin énergétique élevé du chaton et soutenir sa digestion encore sensible. Par ailleurs, ces croquettes contiennent un complexe antioxydant breveté (vitamines C & E, lutéine et taurine) qui fortifie les défenses naturelles du chaton en aidant son système immunitaire à se développer.

Deux gammes de croquettes existent pour les chatons : Mother & Babycat, et Kitten. La première a été spécialement élaborée pour satisfaire aux besoins nutritionnels des bébés chats âgés de 1 à 4 mois, avec notamment un taux élevé de matières grasses (25%) pour fournir le surplus d’énergie nécessaire pendant cette période de croissance intense. Les croquettes Royal Canin Mother & Babycat ont par ailleurs une texture molle, qui est tout particulièrement indiquée pour les dents de lait des chatons, et qui facilite la transition vers la nourriture solide. Les croquettes Royal Canin Kitten sont quant à elles destinées aux chatons âgés de 4 à 12 mois.

Globalement, les recettes des 2 formulations sont saines et équilibrées, avec un rapport qualité/prix assez intéressant. On aurait toutefois préféré un taux de protéine un peu plus élevé (40% ou +) et moins de fibres (6% au lieu des 3-4% recommandé) et de glucides (idéalement moins de 20%). Ces taux de fibres et de glucides reflètent l’utilisation d’une quantité non négligeable de céréales dans la recette. Mais il faut quand même relativiser : cela reste bien inférieur à ce que l’on peut retrouver chez les marques bas de gamme.

Notre avis sur les autres marques de croquettes chaton ?

De nombreuses autres marques de croquettes pour chaton existent (Whiskas, Purina One, Sanabelle, Hill's Feline, etc...), et nous ne pouvons bien évidemment pas toutes les passer en revue.

Si vous voulez évaluer la qualité d'une marque de croquettes, référez-vous à son étiquette. Puisque les aliments sont listés par importance de présence dans la croquette pour chat, il est préférable qu'une source de protéines animales figure en 1ère position. Méfiez-vous de tout ce qui commence par un type de céréales (maïs, riz, blé) ou d'autres types de féculents (pomme de terre, pois). Toutes les croquettes en contiennent (et c'est même absolument nécessaire, car le processus de fabrication requiert de l'amidon qui se trouve dans les féculents), mais lorsqu'il y en a trop, c'est un indice d'une faible quantité de protéines animales de bonne qualité.

Par ailleurs, méfiez-vous des marques qui mettent en avant l'utilisation de viande fraîche. C'est systématiquement un artifice commercial pour que la recette paraisse de meilleure qualité qu'elle ne l'est réellement. Pour juger de la qualité des ingrédients d'origine animale, calculez plutôt le ratio Protéines/Phosphore, comme nous l'avons expliqué précédemment. Quand le taux de phosphore n'est pas indiqué, cela doit particulièrement vous alerter !

Enfin, soyez vigilant sur le taux de glucides ! Dans l'immense majorité des cas, il n'est pas indiqué, car la réglementation ne l'impose pas. C'est donc à vous de le calculer en utilisant cette formule très simple :

Pourcentage de glucides = 100 - pourcentage de protéines brutes - pourcentage de matières grasses - pourcentage de cendres brutes - pourcentage de fibres brutes - pourcentage d’humidité

Dans le cas assez courant où l’humidité n’est pas mentionnée, utilisez le taux moyen observé, à savoir : 10%.