Stérilisation chat

Mimi a grandi ! Certains signes ne trompent pas : Minou commence à humer l’air de manière insistante et à disparaître des heures durant, quand Minette se frotte allègrement le derrière sur vos jambes en poussant des miaulements pour le moins suggestifs. Le petit chaton innocent que vous avez adopté il y a quelques mois a bien changé, et tout le monde vous pose la question fatidique : « dis, quand est-ce que tu stérilises ton chat ? ». Les avis sont quelquefois partagés : certains préfèrent laisser faire la nature, d’autres sont catégoriques et prétendent presque que sans opération point de salut ! Loin des dogmes et des idées reçues, nous tentons ici de vous donner les clés pour vous aider à prendre la bonne décision.

Il y a encore 20 ans, la stérilisation n’était pas forcément de mise chez nos amis félins, à fortiori lorsqu’ils vivaient à la campagne ! Aujourd’hui, grâce aux associations de protection animale, la tendance est tout de même à l’intervention chirurgicale afin d’éviter la prolifération des chats errants ou des abandons. En effet, une minette peut mener à terme jusqu’à 3 portées de 4 chatons dans l’année… Imaginons que dans ces chatons tout juste nés, la moitié sont des femelles : l’année d’après ce ne sont pas moins de 7 femelles qui sont capables d’avoir jusqu’à 12 chatons chacune. La multiplication de ces chats est rapidement exponentielle, puisqu’en 4 ans seulement, un couple peut ainsi avoir jusqu’à 20 000 descendants !

Le premier bénéfice de la stérilisation, c’est donc de lutter contre cette prolifération difficile à contrôler, source d’abandons et de souffrances. Bien sûr, la stérilisation des chats a un coût, sur lequel nous allons revenir dans cet article. Et comme toute acte chirurgical, il y a aussi des risques, que nous aborderons également. Mais pour commencer, nous allons voir que la stérilisation comporte de nombreux avantages, non seulement pour votre animal, mais aussi pour vous, puisque cela permet d’éviter les comportements indésirables associés à la maturité sexuelle des chats.

Les bienfaits de la stérilisation pour les chats

Au-delà des préoccupations de gestion des populations, la stérilisation a de nombreux bénéfices, aussi bien pour les animaux que leurs propriétaires. Chez les femelles, le retrait des ovaires supprime les chaleurs, et donc les miaulements nocturnes incessants pendant cette période. C’est donc particulièrement intéressant pour les chattes vivant à l’intérieur, la nuit !

La stérilisation des femelles évite les nuisances sonores pendant les chaleurs, et réduit fortement les risques d’apparition d’un certain nombre de maladies graves.

Bien sûr, cela évite aussi les portées non désirées — et les difficultés à faire adopter tous les nombreux chatons. Mais surtout, la stérilisation réduit de façon drastique le risque de tumeur mammaire et d’infection utérines, deux pathologies graves qui mettent en jeu la vie de votre minette. Ce risque devient quasi nul si vous faites stériliser votre chatte avant ses 12 mois et qu’elle n’a jamais pris de pilule contraceptive.

Par ailleurs, comme elle réduit les contacts avec d’autres chats, la stérilisation diminue drastiquement le risque d’attraper des maladies sexuellement transmissibles comme le sida du chat ou la leucose féline, et elle limite également l’apparition d’autres maladies contagieuses comme le coryza ou la gale des oreilles.

Idée reçue : une chatte a besoin d’avoir une portée au moins une fois dans sa vie
Avis vétérinaire
C’est une croyance populaire qui circule depuis plus de 50 ans maintenant ! Pourtant les études sont formelles : le fait d’être gestante puis de mettre bas ne protège pas votre minette contre une maladie, quelle qu’elle soit.
C’est le fait de stériliser tôt qui protège notamment des tumeurs mammaires et des infections utérines, car cela limite l’imprégnation hormonale récurrente des organes. Par ailleurs, une chatte n’a pas besoin d’avoir des petits pour être heureuse ou bien dans sa peau !

Enfin, on n’y pense pas souvent, mais la stérilisation permet d’éviter les accidents liés à la recherche de partenaires pour l’accouplement. En effet, en période de reproduction, les chattes tentent activement de trouver des mâles. Cela augmente les risques de se faire renverser par une voiture par exemple. Ces risques sont d’ailleurs encore plus élevés pour les mâles non castrés, qui ont tendance à vagabonder assez loin pour courir après les femelles en chaleur.

Un mâle castré devient plus calme et arrête les marquages urinaires, mais surtout il se met moins en danger, ce qui triple son espérance de vie.

La castration pour un chat, c’est donc moins d’accidents, mais aussi moins de blessures liées aux bagarres ! Car pour gagner les faveurs d’une chatte en chaleur, ses prétendants se battent entre eux de façon assez violente, ce qui cause fréquemment des lésions graves.

Et lorsqu’ils sont stérilisés, les mâles sont – comme les femelles – moins exposés au risque de transmission de maladies, puisqu’ils ont eux aussi moins de contact avec leurs congénères. Dès lors, leur durée de vie s’allonge drastiquement. Des études ont d’ailleurs montré qu’un chat castré vit en moyenne 12 à 15 ans, quand un chat resté entier dépasse difficilement les 4 à 5 ans !

Au-delà de ces considérations d’ordre sanitaire, la castration a également des avantages pour votre tranquillité au quotidien : elle met fin au marquage urinaire, votre matou devient plus calme et il cohabite plus facilement avec les potentiels autres chats de la maison.

Vous l’aurez compris, il n’y a que des avantages à faire stériliser votre animal de compagnie — mâle ou femelle. En le faisant suffisamment tôt, vous éviterez qu’il ne développe des comportements indésirables, et qu’il prenne l’habitude d’aller trop loin lors de ses balades. Vous aurez ainsi plus de chance de le rendre casanier, attaché à sa maison et aux membres du foyer.

Quels sont les risques ?

Vous êtes nombreux à craindre l’anesthésie. Le risque d’un arrêt cardio-respiratoire ou d’une complication lors de cette procédure : il est évalué à environ 1 accident pour 25 à 40 000 chats selon les études, si votre chat ne présente pas de facteur de risque identifié. En pratique, ce sont des anesthésies de courte durée, durant lesquelles votre chat est surveillé, ses constantes quelquefois suivies par monitoring. Tout est fait pour diminuer le risque qu’un accident survienne. Cela arrive quelquefois, malheureusement, mais ce n’est pas monnaie courante !

Opération de stérilisation chirurgicale : petite chatte sous anesthésie générale

D’autres risques existent : le risque hémorragique (cela peut arriver si votre chat sort et peut avoir ingéré de la mort au rat par exemple), et le risque infectieux, qui reste faible. Et dans ce dernier cas, l’infection répond généralement bien à un traitement anti infectieux de quelques jours, si elle est prise en charge dans les temps.

A quel âge doit-on stériliser un chat ?

La stérilisation est souvent proposée autour de l’âge de 6 mois pour les mâles comme pour les femelles, puisque c’est généralement à cette période que commence la maturité sexuelle. L’opération peut cependant être réalisée quelques semaines avant, notamment pour éviter l’installation des comportements indésirables chez le mâle en cas de puberté précoce. De même, si votre minette a accès à l’extérieur, cela permet d’éviter qu’elle ne soit gestante avant l’intervention.

Les chats mâles comme femelles sont généralement stérilisés vers l’âge de 6 mois.

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas vraiment d’âge minimal pour stériliser : certains élevages le font d’ailleurs dès 10 semaines, afin d’éviter que leurs chatons ne servent à faire de la reproduction sauvage. Le facteur limitant est souvent le poids/la taille : au-dessous de 1kg, les risques d’hypothermie et d’hypoglycémie lors de l’intervention sont plus élevés. Mais un monitoring précis permet de s’affranchir de ces risques.

De la même manière, il n’y a pas d’âge maximal pour stériliser un chat ou une chatte. Les risques seront plus élevés, notamment chez la femelle, si elle a déjà pris la pilule ou si elle a eu de nombreuses portées, ces différentes conditions pouvant altérer la santé de l’utérus et le rendre plus friable, moins aisé à opérer. Il y a cependant toujours plus de bénéfice à stériliser une chatte ou un chat qu’à le garder entier, quel que soit son âge. N’hésitez pas à interpeller votre vétérinaire sur le sujet si vous avez des inquiétudes ou des interrogations.

Quel est le tarif d’une stérilisation de chatte ou d’une castration de chat ?

La stérilisation est un acte chirurgical. Lors de la castration chez le chat mâle, les testicules sont enlevés en incisant directement sur la peau du scrotum. Pour la chatte, l’opération est un peu plus complexe : le retrait des ovaires requiert l’ouverture de la cavité abdominale, soit par les flancs, soit par le milieu du ventre. Le tarif ne sera donc pas le même pour un mâle ou pour une femelle.

Le prix de la stérilisation est compris entre 65 et 95 € pour un mâle, et entre 130 et 190 € pour une femelle.

En outre, les montants peuvent varier d’un type de structure à l’autre, ou en fonction des régions, car les vétérinaires sont libres de fixer leurs prix. Mais en moyenne, vous pouvez compter entre 65 et 95 euros pour une castration de chat et entre 130 et 190 euros pour une stérilisation de minette. Pour éviter les mauvaises surprises, il est toujours intéressant de demander un devis avant l’intervention, notamment si vous habitez en région parisienne ou si vous vous adressez à un grand centre vétérinaire, car dans ces cas-là, les prix sont souvent élevés.

Sachez également que certains établissements vétérinaires peuvent vous accorder une réduction si vous faites opérer plusieurs chats, ou si vous réalisez plusieurs actes en même temps (si vous faites identifier votre chat le jour de l’intervention par exemple).

Que faire si le prix de la stérilisation de mon chat est trop cher ?

Certains refuges et associations organisent ponctuellement, une à deux fois dans l’année, des opérations de stérilisation auprès du grand public. Ils vous offrent alors des conditions tarifaires plus avantageuses qu’en temps normal. Attention : ces tarifs sont généralement réservés aux personnes pouvant justifier de conditions de ressources peu élevées. En outre, il vous est souvent demandé de procéder à l’identification de votre chat en même temps.

Comment bénéficier de ces offres ? N’hésitez pas à appeler plusieurs associations du secteur ainsi que les refuges : ils ont souvent les informations adéquates à ce sujet.

Bon à savoir : si votre animal est couvert par une mutuelle pour chat, celle-ci, en plus de prendre en charge les soins « non prévus », peut vous proposer une participation à la stérilisation.

Et après la stérilisation ?

La clinique vétérinaire vous donnera souvent des directives claires pour le suivi de la plaie et pour la surveillance de votre compagnon. Il vous reste des questions ? Nous vous avons concocté un petit article récapitulatif ici ➡️ Mon chat vient de se faire stériliser : et après ?

Sachez que sur le long terme, il sera important de gérer la prise de poids, souvent induite par la stérilisation. En effet, celle-ci engendre des changements aussi bien d’ordre hormonal que physiologique, ce qui fait que l’animal est par nature moins actif, et sa masse musculaire est diminuée. En conséquence, les chats stérilisés sont plus facilement sujet au surpoids.

Pour cette raison, le passage à des croquettes adaptées est recommandé. Il est important d’avoir des taux de graisses et de glucides réduits. Les meilleures croquettes chat stérilisé arrivent à passer sous la barre des 15% de matières grasses. Mais le plus pertinent est probablement de regarder l’énergie métabolisable, qui doit être autour de 3600 kcal/kg, voire 3200-3400 kcal/kg lorsqu’il y a d’autres facteurs de risques de surpoids (comme la sédentarité). A titre de comparaison, pour les croquettes pour chats dits “entiers”, on a plutôt des valeurs supérieures à 4000 Kcal/kg.

Chat par exemple ! ©2019-2022 – Tous droits réservés.
Mentions légales en page d’accueil.