Chat obèse

Chat obèse ou en surpoids

Par Dr Célia Fréré, Vétérinaire
CéliaLe Dr Célia Fréré est une vétérinaire accomplie qui possède plus de 5 ans d'expérience dans le soin, l'éducation et le bien-être des animaux.

En France, un tiers des chats sont en surpoids. Sédentarité, friandises, alimentation très voire trop riche : les composantes de cette problématique sont multiples, et elles ont tendance à devenir néfastes avec les nouveaux modes de vie de nos compagnons à 4 pattes. En effet, si auparavant nos chats vivaient essentiellement en extérieur, passant le gros de leur temps à chasser et explorer, ils sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à évoluer dans des surfaces de petites tailles, avec peu d’occasions de se dépenser. Considérés comme des membres de la famille à part entière, ils sont de plus chouchoutés et ont souvent droit à de nombreuses friandises, qui aggravent encore ce problème de surpoids. Et cette évolution a de réels effets néfastes sur la santé de nos petits protégés.

Il n’est pas toujours facile d’évaluer la corpulence de son propre animal. Bien souvent, nous sommes habitués à voir des chats bien portants : dans la croyance populaire, leur embonpoint est synonyme de bonne santé, voire de caractère plus doux, plus câlin.

Chat en surpoids

Inconsciemment, nous recherchons souvent l’image du matou, tout en rondeurs : cela nous rappelle quelquefois les images véhiculées par les films ou les dessins animés. Ainsi, notre évaluation est souvent biaisée lorsque nous regardons notre ami félin de plus près.

Pourtant, le processus de perte de poids ne peut réellement se mettre en place que si nous sommes conscients du problème. Il est donc important de savoir si notre chat est en surpoids ou non, et jusqu’à quel poids il convient de le faire aller.

Comment savoir si mon chat est obèse ou en surpoids ?

On considère qu’un chat est en surpoids lorsque son poids dépasse de 10% la valeur du poids idéal, pour lequel la masse grasse représente 20% de la masse corporelle, et la masse maigre – muscles, os et eau – 80%. A partir de 20% d’excès de poids, on parle d’obésité.

Mais quel est ce poids idéal ? En général, un chat adulte européen normalement constitué pèse entre 3,5 et 4,5 kilos, mais les sujets les plus costauds peuvent atteindre 5 à 5,5 kilos. En outre, ces chiffres ne concernent pas les chats de race : des fourchettes de poids précises existent pour chacune d’entre elles.

Il n’est donc pas si simple d’évaluer le poids de forme de son chat ! Grâce à un examen rapide, votre vétérinaire peut vous aider à le déterminer précisément. Autrement, il existe des critères qui peuvent vous permettre de savoir si votre chat est en surpoids ou pas. En effet, votre compagnon est trop gros si :

vous n’arrivez pas à distinguer sa taille en le regardant du dessus ;
la largeur de son ventre dépasse celle de ses cuisses ;
en le regardant de profil, vous ne voyez pas le ventre remonter au niveau de la taille ;
il présente une poche graisseuse plus ou moins proéminente sous le ventre.

Si un ou plusieurs de ces critères se vérifient : votre chat est en surpoids !

Par ailleurs, si vous avez des difficultés à sentir ses côtes lorsque vous le palpez, c’est que cette surcharge pondérale est conséquente. Normalement, vous ne devez avoir qu’une épaisseur de 1 petit centimètre de peau/gras au-dessus de ses côtes. Au-delà, c’est trop !

Chat en surpoids : quels sont les risques ?

Un chat en surpoids voit son espérance de vie diminuer de manière significative. En effet, plusieurs études ont montré qu’un chat obèse perd en moyenne deux ans de durée de vie.

Il a aussi beaucoup plus de chances de développer des soucis de santé : diabète, pathologies urinaires, problèmes récurrents de peau, maladies cardiaques, etc. Ainsi, même s’il atteint un âge avancé, il ne vieillira pas dans de bonnes conditions. Il nécessitera peut-être des rendez-vous réguliers chez le vétérinaire et/ou un traitement à vie !

Mon chat est en surpoids, il a donc :
  • 4 fois plus de risque de développer un diabète ;
  • 4 à 5 fois plus de risque de subir des cystites à répétition ou de souffrir de calculs urinaires ;
  • 3 fois plus de risque de présenter des problèmes de peau (comme des allergies par exemple).

Enfin, si on doit l’opérer, le risque anesthésique est aussi augmenté : les arrêts cardio-respiratoires sont beaucoup plus fréquents chez un chat en surpoids.

Surpoids et obésité du chat : comment le faire maigrir ?

Il est difficile de vous donner une méthode universelle, qui marcherait à tous les coups, car chaque chat est différent. Néanmoins, voici quelques pistes qui se montreront probablement efficaces :

Utilisez des croquettes à densité énergétique modérée : 3200 kcal pour 1kg, ou moins. Au-delà, vous aurez du mal à faire maigrir votre compagnon.
Ajoutez de la nourriture humide (pâté pour chat, sachet fraîcheur) dans sa ration journalière. Contrairement aux idées reçues, ce type d’aliment est 3 fois moins calorique que les croquettes, car il est composé à 70% d’eau (contre 10% pour les croquettes) ! Avec un repas de nourriture humide, un chat est rassasié plus facilement, ce qui facilite la perte pondérale.
Dans la même optique, il est possible de proposer un repas de courgettes à votre compagnon à quatre pattes. Contre toute attente, certains chats apprécient beaucoup ce légume, lorsqu’il est cuit et coupé en petits dés. Peu calorique et riche en eau, la courgette peut ainsi vous aider à caler l’appétit de votre animal, pour diminuer ses apports énergétiques sans le frustrer.
Gamelle anti-glouton chat
Supprimez la gamelle de croquettes et remplacez-la par une gamelle anti-glouton. Ce dispositif demande à votre chat obèse ou en surpoids d’avoir une attitude active pour accéder à sa nourriture. En plus de stimuler son instinct de chasseur, cela limite la vitesse d’ingestion des croquettes et favorise les petits repas.
L’idéal est d’avoir plusieurs gamelles de ce type et de les disposer dans plusieurs endroits de votre logement, pour que votre chat prenne l’habitude d’explorer et de chercher pour les trouver.
Faites faire une activité physique régulière à votre animal : soit en jouant avec lui, soit en lui procurant des jeux : balles et jeux automatiques, roue d’exercice pour chat. Et si votre compagnon vit exclusivement en intérieur, il est important de rajouter des éléments dans votre habitation qui lui permettront de sauter, déambuler, se cacher… Cela peut être des petites places laissées vides sur des étagères ou des meubles, par exemple, ou des plateformes fixées au mur spécialement ajoutées pour lui. Ou encore un arbre à chat. Plus son environnement sera riche, plus votre animal sera actif et brûlera des calories.
Pesez régulièrement votre chat en surpoids : toutes les 3 à 6 semaines. Ces pesées régulières vous permettront de faire une courbe de poids, et de visualiser plus facilement l’évolution de ce dernier. Si la perte de poids est minime mais régulière, tout va bien ! Il faut continuer les efforts. Dans tous les cas, une perte de poids s’organise sur 6 à 18 mois…
Conseils vétérinaires

Vous avez tout essayé et rien ne fait perdre du poids à votre chat ?

Un petit tour chez le vétérinaire s’impose ! Il vérifiera que votre animal n’héberge pas de maladie sous-jacente. Une atteinte cardiaque, des douleurs articulaires ou un diabète peuvent, par exemple, le rendre plus sédentaire et augmenter sa charge pondérale. Il pourra aussi faire le point sur les conditions de vie de votre loulou et vous donner des conseils précis, adaptés à votre situation.
Chat par exemple ! ©2019-2021 – Tous droits réservés.
Mentions légales en page d’accueil.