Chat mange litière

Mon chat mange sa litière : faut-il s’inquiéter ? Notre avis vétérinaire

Par Dr Célia Fréré, Vétérinaire
CéliaLe Dr Célia Fréré est une vétérinaire accomplie qui possède plus de 5 ans d'expérience dans le soin, l'éducation et le bien-être des animaux.

Un chat qui mange sa litière, ce n’est pas anodin. En effet, les grains absorbés peuvent conduire, au mieux, à des soucis de transit comme de la constipation, au pire à des occlusions. Ce comportement peut par ailleurs être le premier symptôme d’une maladie que couve votre fidèle compagnon. Dans cet article, nous vous donnons toutes les clés pour comprendre pourquoi votre chat mange sa litière, et comment y remédier.

L’ingestion de litière est un trouble du comportement alimentaire qui ne doit pas être pris à la légère, car on le retrouve généralement chez les animaux qui souffrent d’une carence en minéraux ou qui présentent une anémie. Il est alors urgent d’intervenir. Mais dans le cas d’un jeune chat, il se peut tout simplement que la curiosité ou l’ennui soit à l’origine de cette mauvaise habitude.

La curiosité peut pousser un chaton à manger sa litière

En dessous de 3 mois, le chaton est en pleine exploration de son environnement. Et comme pour les bébés humains, une partie des découvertes se fait par la bouche : mâchonnements, mordillements et léchages en pagaille sont au programme pour une acclimatation réussie !

Il est donc très fréquent que les chatons, durant cette période, mastiquent leur litière. Si cela arrive, pas de panique ! Plusieurs choses peuvent vous aider à limiter ce comportement et faire en sorte qu’il ne s’installe pas.

Il est fréquent qu’un chaton mange sa litière, mais cette habitude ne doit pas s’installer.

Tout d’abord, il convient d’utiliser une litière pour chat épaisse, type copeaux de bois, qui est moins appétante que les granulés minéraux. Évitez par dessus tout la litière agglomérante, qui risque de provoquer un ralentissement du transit ou d’entraîner une occlusion intestinale.

Ensuite, il est préférable d’éloigner la caisse du chat des espaces de repas, de jeu et de couchage. Vous aidez ainsi votre bébé chat à visualiser les différentes zones de la maison, et à se comporter de manière adéquate. Il comprendra alors que la litière est un espace réservé où faire ses besoins. Cela peut d’ailleurs jouer sur la qualité de l’apprentissage de la propreté du chaton !

Enfin, ayez le réflexe de divertir votre chaton, et de l’emmener loin de son bac à chaque fois qu’il a tendance à vouloir manger sa litière.

Il peut arriver aussi que de jeunes chats un tout petit peu plus âgés en viennent à manger leur litière. C’est souvent une activité adoptée pour s’occuper, lorsqu’ils ressentent de l’ennui, notamment dans le cas de félidés vivant en intérieur. N’hésitez pas, là encore, à les divertir pour leur faire passer cette mauvaise habitude ! Pour un animal vivant strictement à l’intérieur, il pourra vous être utile d’enrichir son environnement, avec par exemple de nouveaux jouets, une fontaine à eau pour chat, une gamelle ludique, ou un arbre à chat.

Le syndrome du pica chez le chat adulte

Si votre chat n’a jamais touché à sa litière et qu’il commence à le faire en étant adulte, il ne faut pas prendre ce comportement à la légère. En effet, le fait de manger des objets non comestibles (des grains de litière, mais aussi, quelquefois, du plastique, du tissu , etc.) s’appelle le pica. Il est toujours le signe d’une anomalie pouvant potentiellement mettre en danger la vie de votre animal.

Les causes du pica peuvent être multiples. La première question que vous devez vous poser concerne la nourriture que vous donnez à votre chat : est-elle de bonne qualité ? En effet, il peut arriver que les chats s’intéressent aux grains de litière pour compenser un manque de certains minéraux dans leur alimentation. Or, la litière minérale – la plus couramment utilisée – est constituée d’argile qui contient justement du calcium et d’autres nutriments comme le fer, le sodium et le magnésium.

Une solution est de remplacer la litière minérale par de la litière végétale. Votre chat ne ressentira plus le besoin d’en manger, mais il souffrira toujours de carences. Il est donc important de résoudre également la problématique de l’alimentation. Précisons cependant que ce genre de carences en minéraux est relativement rare chez les animaux nourris avec les croquettes ou la pâtée pour chat que l’on retrouve dans le commerce, mais cela peut arriver avec les repas faits maison. Si vous avez un doute sur l’alimentation que vous donnez à votre animal de compagnie, n’hésitez pas à poser la question à votre vétérinaire. 

En dehors d’un problème d’alimentation, le pica se manifeste généralement lorsque le chat présente une anémie. Il s’agit d’une baisse du nombre de globules rouges dans le sang, qui se manifeste par une pâleur des muqueuses, et, quelquefois, par une intolérance à l’effort, un halètement.

Chez le chat adulte, plusieurs maladies peuvent être à l’origine d’une anémie : la leucose, la leucémie, l’hémobartonellose, ou encore le sida du chat. Chez un animal âgé, qui dépasse la dizaine d’années, la cause la plus fréquente d’anémie est l’insuffisance rénale chronique. En effet, les reins produisent l’EPO, qui stimule la fabrication des globules rouges. Lorsqu’ils dysfonctionnent, cette EPO n’est plus synthétisée en assez grande quantité, et le nombre de globules rouges diminue peu à peu. En outre, les puces aussi, lorsqu’elles sont très nombreuses, peuvent provoquer une anémie, car elles ponctionnent beaucoup de sang !

Pour corriger la situation, le corps de l’animal va fabriquer davantage de globules rouges, et pour cela il a besoin de fer en quantité importante. Ainsi, les chats anémiés peuvent être amenés à manger de la litière minérale pour combler ce besoin en fer.

Dans ce cas, le pica est alors le premier signe révélateur d’une maladie sous-jacente, et il est donc important de consulter votre vétérinaire pour la dépister puis la traiter.

Conseils vétérinaires

Mon chat a mangé de la litière et j’ai peur qu’il soit constipé, que faire ?

Si aucune selle n’a été émise dans les 48 heures, votre chat est peut-être constipé. Vous pouvez, dans un premier temps, lui faire avaler un peu d’huile de paraffine. Il s’agit d’un genre de lubrifiant qui va se déposer sur les parois du système digestif et aider à l’évacuation de la litière.

La paraffine se trouve sous forme de gels plus ou moins liquides en pharmacie ou chez le vétérinaire. Le laxatone est l’une des préparations les plus connues. Pour l’appliquer, rien de plus simple : il vous suffit de l’étaler légèrement avec le doigt contre la babine, et votre chat va l’ingérer en se léchant. Vous pouvez aussi en étendre une mince couche sur une des pattes avant : de la même manière, votre compagnon risque fort de la lécher pour faire sa toilette ! Si vous recherchez des solutions moins tachantes, sachez qu’il existe aussi des friandises à base de paraffine, comme par exemple l’Easy-pill boules de poils.

Si malgré l’utilisation de paraffine, la constipation persiste plusieurs jours, ou si une gêne semble apparaître, il faut consulter votre vétérinaire sans tarder.
Chat par exemple ! ©2019-2021 – Tous droits réservés.
Mentions légales en page d’accueil.