mon chat mange mes plantes

Feuilles arrachées ou mâchouillées, terre projetée un peu partout, pots renversés… votre chat peut faire beaucoup de dégâts lorsqu’il s’en prend à vos plantes vertes ! Mais le plus grave est qu’il s’expose à un risque d’intoxication, car de nombreuses plantes sont nocives pour nos amis félins. Heureusement, des solutions existent pour empêcher votre animal d’approcher vos végétaux.

Si votre animal mange vos plantes, ce n’est pas parce que ses croquettes pour chat ne lui conviennent pas ; il peut simplement chercher à régurgiter des boules de poils qui s’accumulent dans son estomac. En effet, nos amis félins avalent une quantité importante de poils en faisant leur toilette. Surtout pendant les périodes de mue ! Une fois ingérés, ces poils forment des amas dans l’estomac et occasionnent un inconfort digestif.

C’est la raison pour laquelle un chat mange instinctivement des brins d’herbe lorsqu’il a accès à l’extérieur. Les fibres végétales qu’elles contiennent déclenchent un réflexe de vomissement qui permet à l’animal de régurgiter les boules de poils qui le gênent. Il peut arriver que votre chat mange vos plantes d’intérieur pour les mêmes raisons, pour se purger et faciliter sa digestion.

Comment empêcher mon chat de manger mes plantes ou de les abîmer ?

Avant toute chose, il est important pour le bien-être de votre animal qu’il soit en mesure de se purger en ingurgitant des fibres végétales. Alors, si vous avez un chat d’intérieur – et que par définition, il ne peut pas se rabattre sur l’herbe du jardin – prenez soin de lui mettre à disposition des graminées (herbe à chat), que vous pouvez trouver facilement en animalerie.

Nepeta cataria contre les troubles digestifs

Si votre chat est en mesure de se purger avec des graminées, et que malgré tout, il continue à s’attaquer à vos plantes vertes, alors il va falloir l’en dissuader. Pour ce faire, le plus simple est d’utiliser un répulsif, mais d’autres solutions peuvent être envisagées.

Rendez vos plantes inaccessibles aux animaux domestiques
Suspension des plantes d'appartement

Si vous souhaitez empêcher vos chats d’approcher de vos plantes d’intérieur, vous pouvez faire en sorte qu’ils ne puissent tout bonnement pas y accéder.

Vous pouvez par exemple accrocher vos plantes à une barre de rideau, au plafond ou au mur avec des cintres en macramé. Ainsi suspendues en hauteur, vos plantes n’auront plus rien à craindre de votre espiègle félin ! En plus d’être esthétique et tendance, cette solution a l’avantage de réduire l’encombrement au sol. C’est l’idéal pour les petits espaces !

Par contre, si vous avez de la place, vous pouvez installer des terrariums, ou bien transformer une armoire avec des portes vitrées en une mini serre d’intérieur.

Installez des éléments dissuasifs
Des galets pour éloigner les chats

Parfois, les chats veulent utiliser la terre des plantes vertes comme terrain de jeu, ou pire, comme une litière. Pour éviter cela, il est possible de recouvrir cette terre avec des galets. Si vous voulez faire preuve d’un peu plus d’originalité, vous pouvez aussi utiliser des billes, des coquillages ou des pommes de pin.

Si cette solution est efficace pour dissuader un chat de trifouiller la terre des plantes en pot, elle ne l’empêchera pas de manger leurs feuilles. Pour cela, il faudra aller plus loin, et utiliser par exemple du papier d’alu. La plupart des chats ont une aversion pour sa texture, et ils aiment encore moins le bruit qu’il fait quand on le touche. Si vous en mettez sur le sol autour de vos pots, il est presque certain que votre animal ne s’en approchera plus. Bon, on ne va pas se mentir : esthétiquement, on peut difficilement faire pire ! Mais vous pouvez tout à fait utiliser cette astuce de façon provisoire, le temps de mettre en place une solution plus adaptée.

Utilisez un répulsif pour chat

Les agrumes ont une odeur qui incommode fortement les chats. Dès lors, certains conseillent de vaporiser du jus de citron sur les feuilles des plantes d’intérieur, pour empêcher votre minou de s’en approcher. Cette solution est certes efficace à court terme, mais dans le temps, il n’est pas sûr que toutes les plantes apprécient ces attaques acides répétées !

Essayez plutôt d’imbiber des boules de coton avec du jus de citron, puis placez-les autour de la plante. Pour que l’effet répulsif demeure, n’oubliez pas qu’il faut régulièrement remplacer ces boules de coton. De façon plus discrète, il est aussi possible de semi-enterrer des petits pots à moitié remplis avec du jus d’agrumes.

Protégez votre chat des plantes toxiques

Si votre chat peut faire du mal à vos plantes, l’inverse est également possible ! En effet, de nombreuses plantes ornementales sont toxiques pour nos amis félins.

Le Dieffenbachia, par exemple, fait partie des grands classiques en jardinerie, et il est de ce fait très répandu comme plante d’intérieur. Mais il est également la cause de nombreuses intoxications, car le seul fait de mâchouiller ses belles feuilles vertes marqués de jaune ou de blanc peut provoquer chez le chat de graves symptômes, allant de l’œdème buccal à la cécité, en passant par l’atteinte rénale.

L’Aloe vera et d’autres sous-espèces de la famille des Aloacées peuvent quant à elles provoquer de violentes diarrhées hémorragiques. Le Yucca peut conduire à une paralysie voire un coma. Toutes les variétés de Ficus ont une sève très agressive qui peut provoquer des irritations des muqueuses du système digestif. A cette liste de plantes toxiques, il faut rajouter l’Amaryllis, le Caladium, le Chlorophytum, le Croton, l’Arum, le Philodendron, et tant d’autres encore…

Il est donc très important d’empêcher votre chat de manger vos plantes d’intérieur, car il est fort probable que certaines d’entre elles présentent un risque d’intoxication.

Si le poivre noir est également un bon répulsif, son utilisation n’est pas recommandée, contrairement à ce qu’on peut lire sur certains sites. En effet, cette épice peut provoquer une irritation des yeux, et si elle se retrouve sur les coussinets de l’animal, elle peut entraîner un léchage excessif conduisant à des lésions cutanées, une gêne buccale, voire des problèmes digestifs. On retrouve des risques similaires avec la moutarde, qui elle aussi est souvent conseillée comme répulsif.

Attention, ne punissez pas votre chat avec un vaporisateur d’eau

Pour continuer dans la série des astuces à éviter, en voici encore une qui est très répandue : asperger un peu d’eau sur le chat lorsqu’il adopte un comportement indésirable. Dans notre cas de figure, cela consiste à garder un pulvérisateur d’eau à portée de main, pour arroser l’animal lorsqu’il vient s’en prendre aux plantes.

Ne vaporisez pas de l'eau avec un spray

Il y a plusieurs problèmes avec cette technique. Le premier, c’est qu’il faut arriver à prendre le chat sur le fait. Si la punition arrive ne serait-ce que 2 minutes après la bêtise, il ne fera pas le rapport entre les deux. Ensuite, le concept de punition est complètement étranger aux félins. Dans le meilleur des cas, votre chat finira par comprendre qu’il ne faut pas manger les plantes en votre présence… mais il recommencera en votre absence !

Enfin, le dernier problème, et pas des moindres, c’est que votre animal va associer la réprimande désagréable à l’humain qui lui inflige, c’est-à-dire vous. A terme, cela risque de dégrader la relation de confiance que vous avez avec votre petit compagnon. Sans compter qu’une punition peut le stresser et déclencher de nouveaux problèmes de comportement : malpropreté, dégradations…

Offrez à votre chat d’intérieur de nouvelles aires de jeux

Pour les animaux qui vivent exclusivement en intérieur, les plantes peuvent représenter des aires de jeux ! Ils jouent avec les feuilles, se cachent derrière elles, grattent la terre… Dans ce genre de situation, empêcher votre chat de s’approcher de vos plantes vertes ne suffit pas. Il faut également s’attaquer à la cause du problème, c’est-à-dire le manque d’activités et l’ennui qui en découle.

Plateformes pour stimulations chats domestiques

Dans la nature, nos amis félins passent le plus clair de leur temps à explorer leur environnement, grimper aux arbres, observer les alentours, se cacher dans un buisson… En appartement, rien de tout cela n’est possible, et fatalement, votre chat tourne en rond. Il est alors normal qu’il se tourne vers vos plantes vertes, qui représentent une source de distraction. Pour remédier à cela, il est conseillé de créer à votre animal de compagnie un environnement en 3 dimensions, avec des plateformes d’observation en hauteur, des échelles d’escalades, etc.

Si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, vous pouvez plus simplement vous rabattre sur un arbre à chat. Vous pouvez aussi diversifier les activités de votre petit compagnon en lui offrant une gamelle interactive, de nouveaux jeux, et bien plus encore. Vous pouvez retrouver l’ensemble des solutions envisageables dans notre article consacré au bien-être du chat d’intérieur.

Chat par exemple ! ©2019-2022 – Tous droits réservés.
Mentions légales en page d’accueil.