Chat appartement

Chat en appartement : comment le rendre heureux

Par Dr Célia Fréré, Vétérinaire
CéliaLe Dr Célia Fréré est une vétérinaire accomplie qui possède plus de 5 ans d'expérience dans le soin, l'éducation et le bien-être des animaux.

Il parait difficile de concevoir qu’un chat d’appartement puisse être aussi heureux qu’un animal vadrouillant à sa guise à travers champs. Et pourtant, nous sommes nombreux à en adopter en ville. Nous apprécions sa présence discrète dans nos foyers, ainsi que son indépendance, qui se marie somme toute bien avec nos rythmes de vie effrénés. Cependant, il arrive que l’on culpabilise de garder ce félin avec nous. Mais rassurez-vous, beaucoup de chats s’habituent très bien à ce mode de vie, pour peu que l’on prenne la peine d’adapter notre logement à leur présence.

S’il est vrai que nos amis à moustaches sont friands de chasses en pleine nature, ils peuvent aussi facilement se plier à une vie citadine loin des grands espaces. Pour rendre un chat d’appartement heureux, il suffit de procéder à certains aménagements et de suivre quelques règles, que nous allons passer en revue. Mais entendons-nous bien : tous les chats ne sont pas faits pour vivre en appartement. Il y a de grandes chances qu’un chat adulte, ayant vécu en partie à l’extérieur, ait beaucoup de mal à s’habituer à une vie confinée. Certains jeunes chats très énergiques, adoptés chatons dans la rue, connaîtront également des difficultés si aucune sortie ne leur est proposée.

Un chat heureux en appartement est un chat choisi spécifiquement pour ce mode de vie

Si vous vivez en appartement et souhaitez adopter un chat, il est important de sélectionner soigneusement votre futur compagnon, afin de rendre cette expérience facile à vivre pour vous deux.

Par leur calme, certaines races de chat s’adaptent facilement à une vie en intérieur.

Sachez tout d’abord que certaines races s’acclimateront plus facilement, en raison d’un tempérament plus posé. C’est le cas par exemple du Ragdoll, du Persan, du British Shorthair ou du Maine Coon. D’autres races, comme le Bengale ou le Chartreux, sont au contraire très actives et apprécient leurs sorties ! Les chats dits européens, issus de croisement, présentent des tempéraments très divers : certains seront très casaniers lorsque d’autres ne pourront vivre qu’en extérieur. Nous vous conseillons donc de vous renseigner en amont au sujet du caractère du chat qui vous intéresse, afin de vérifier son adéquation avec votre mode de vie.

Si vous optez pour un chat d’élevage, n’hésitez pas à rencontrer une première fois l’éleveur en amont de l’adoption : cela vous permettra de savoir dans quel environnement grandissent les chatons, et d’appréhender les caractères des parents et le sérieux de la maison. Pensez aussi à communiquer à l’éleveur les futures conditions de vie du chat que vous allez adopter. Contrairement à ce que l’on imagine, les chats de race sont plus souvent gardés à l’intérieur, et les éleveurs ne sont en général pas du tout réticents à ce mode de vie. Ils vous aideront à sélectionner, dans leur portée, le ou les chats qui correspondent le mieux à vos attentes.

L’adoption en refuges ou auprès d’associations est aussi possible. Là encore, les bénévoles peuvent vous présenter en priorité les chats qui s’adapteront le mieux à une vie en appartement. En revanche, nous vous déconseillons vivement l’adoption auprès de particuliers. La sélection du chaton est généralement aléatoire et les surprises au moment de l’adoption, nombreuses… Si ce mode d’adoption est envisageable pour un futur chat de maison avec accès à l’extérieur, il est beaucoup plus délicat pour un chat d’intérieur, qui devra s’habituer à votre appartement et à votre présence sans bénéficier d’échappatoire.

Jeune ou adulte, l’important est d’adopter un chat qui a l’habitude de vivre en intérieur.

Quant à savoir s’il vaut mieux adopter un chaton ou un chat adulte pour vivre en appartement, sachez que les deux sont tout à fait possibles. Le choix va dépendre de vos préférences personnelles. Un chaton aura une phase d’exploration et de test intense pendant 1 an avant d’exprimer pleinement son caractère définitif. Cette phase peut s’avérer compliquée à gérer selon votre quotidien, si vous avez besoin de calme ou de sérénité. Le chat adulte a quant à lui déjà affirmé son caractère : vous savez donc un petit peu à l’avance à quoi vous attendre, et il fera sans doute moins de bêtises. Il sera également un petit peu moins flexible, et l’adaptation au foyer et aux membres de la famille peut être aussi plus longue. Jeune, adulte ou sénior, il faut privilégier un chat qui est déjà habitué à vivre en intérieur : c’est le paramètre le plus important à prendre en compte.

Pour rendre heureux votre chat d’appartement, de petits aménagements s’imposent !

Plus qu’encore que la taille de votre logement, c’est la disposition de celui-ci qui conditionnera le bien-être de votre compagnon. Espace, diversité, respect des notions de territoire et du rythme de vie de notre boule de poils : ce sont autant de paramètres qui entrent en compte dans sa perception du confort au quotidien.

Respectez son rythme et l’agencement de son territoire

Le chat n’a pas le même rythme que l’humain : il dort une partie de la journée et montre des pics d’activités le soir et en tout début de matinée. Il peut être intéressant d’agencer votre appartement de manière à respecter cette divergence de rythmes, en proposant des lieux de couchage calmes, non impactés par votre propre activité en journée, et à l’abri des courants d’air. Si votre chat a choisi de lui même un ou plusieurs endroits pour se reposer, pensez à les rendre plus confortables en y disposant une petite couverture douce par exemple. Et lorsque votre chat sera dans ces « couchages calmes », il convient de respecter son repos et de ne pas le déranger.

Les espaces repos, repas et litière doivent être au calme, et bien séparés pour éviter le mélange des odeurs.

De même, un chat aime manger en toute tranquillité. Privilégiez donc un endroit loin du bruit et du passage. Par ailleurs, notre petit chasseur est aussi une proie. C’est pourquoi il aime pouvoir inspecter les alentours lorsqu’il s’alimente, sous peine de se sentir en danger. Ne placez donc pas sa gamelle dans un coin, où il serait dans l’impossibilité de surveiller ses arrières.

Enfin, une attention toute particulière doit être portée à la localisation de sa litière. Elle doit rester facilement accessible à toute heure pour votre félin, mais aussi lui offrir une vraie tranquillité. Exit les litières disposées dans le couloir ! Le passage risque de stresser votre chat. Et n’oubliez pas que l’odorat du chat est 40 fois plus développé que celui de l’humain. Ne placez donc pas sa caisse à proximité de sa gamelle ou de ses lieux de couchage. L’odeur risquerait de le gêner, et de créer de la malpropreté. Pensez également à nettoyer très régulièrement la litière, en enlevant les traces d’urines et les excréments.

Créez un espace en 3 dimensions à votre chat d’intérieur

Dans la nature, un chat passe une grande partie de son temps à explorer, grimper aux arbres, se cacher, observer… En appartement, ce besoin est rarement satisfait : votre ami tourne littéralement en rond ! Plusieurs astuces peuvent néanmoins vous permettre de surmonter cette contrainte.

La première est d’aménager plusieurs « chemins de ronde » pour votre compagnon, idéalement dans un environnement en 3 dimensions. Qu’importe la surface au sol finalement, car il n’a pas besoin de garder les pattes sur terre, lui ! Au contraire, être en hauteur permet aux chats d’intérieur de satisfaire leurs besoins de félin : cela leur permet de surveiller leur environnement et de se sentir en sécurité.

Plateformes pour stimulations chats domestiques

Vous lui ferez donc plaisir en lui aménageant des postes d’observation en hauteur et près des fenêtres (pour qu’il puisse également observer ce qu’il se passe à l’extérieur de l’appartement). Si vous êtes bricoleur, vous pouvez fixer au mur des plateformes pour accueillir votre guetteur. L’idéal est d’en disposer à différents niveaux, pour qu’il puisse passer de l’une à l’autre. De la simple étagère à l’échelle d’escalade (voir sur Avis), vous pouvez laisser libre court à votre créativité pour créer un environnement stimulant pour votre chat d’appartement.

Si vous ne pouvez pas créer ces aménagements, vous pouvez laisser votre matou ou votre minette accéder aux appuis de fenêtre, monter sur un buffet ou sur les étagères… tous les meubles du logement peuvent servir à créer ces chemins de ronde. Vous pouvez également installer des accessoires tels qu’un hamac se fixant sur une vitre (voir sur Avis) ou un couchage à accrocher sur le haut d’un radiateur (voir sur Avis).

Hamac pour chat en appartement
Hamac de radiateur pour chats d'intérieur

Sinon, vous pouvez choisir la simplicité et opter pour le traditionnel arbre à chat, même si cette solution peut tout à fait se combiner avec les aménagements que nous avons évoqué précédemment. Un arbre à chat comporte en général des plateformes en hauteur pour grimper, un espace « cachette » où se réfugier, et des poteaux où l’animal pourra faire ses griffes.

Au moment de choisir un arbre à chat qui comblera votre chère boule de poil, pensez à vérifier que l’espace cachette soit surélevé, et non pas à la base de l’arbre : un chat se sentira bien plus en sécurité en hauteur qu’au sol.

Arbres à chat avec griffoir

Et comme l’animal va grimper et sauter sur l’arbre, il est important que celui-ci soit ne bascule pas sous son poids. Les arbres à chat Vesper (voir sur Avis) sont par exemple très stables du fait de leur base large et lourde, en plus d’être particulièrement esthétiques.

Enfin, si vous disposez d’un balcon, celui-ci peut être sécurisé à l’aide de filets par exemple, et devenir un nouvel espace privilégié !

Luttez contre l’ennui en diversifiant son environnement

Outre les différents passages que vous créerez, vous pouvez apporter d’autres vecteurs d’occupation à votre chat d’appartement. Loin d’être incompatibles avec nos amis félins, les plantes d’intérieur sont par exemple une belle source de distraction, à condition de ne pas être toxiques en cas d’ingestion. En effet, elles offrent à la fois de la matière pour se cacher, du substrat pour gratter, et elles intriguent lorsqu’elles bougent, en cas de passage ou de courant d’air. Si vous craignez pour certaines de vos plantes, qui peuvent être fragiles, vous pouvez aussi créer un petit bac avec de l’herbe à chat ! Votre compagnon adorera sans nul doute cette petite attention. De la même manière, les fontaines pour chats viennent enrichir l’environnement des animaux confinés, en plus d’être un excellent moyen pour lutter contre les problèmes chroniques de déshydratation.

Diverses cachettes peuvent également être disposées ici et là : boîtes ou paniers à hauts rebords, carton découpé, niche, etc. Votre chat appréciera de s’y faufiler, pour un somme ou pour jouer !

Gamelle jouet pour chat

Enfin, la distribution de nourriture peut aussi être l’occasion d’occuper votre chat en appartement. Dans la nature, la recherche de celle-ci prend du temps : observation de la proie, suivi et prédation à distance, chasse ; quelquefois non couronnée de succès ! En appartement, les croquettes pour chat sont servies directement dans la gamelle, ce qui élimine une bonne part d’activité ! Vous pouvez donc pallier ce manque en offrant à votre ami à quatre pattes une gamelle interactive. Le principe est d’obliger l’animal à faire un effort pour accéder à ses croquettes, ce qui permet de le stimuler intellectuellement et lui faire retrouver son instinct de chasseur. Il a été prouvé scientifiquement que l’utilisation de ce genre de gamelles ludiques s’accompagne de nombreux bienfaits pour le chat d’intérieur : diminution de l’anxiété, réduction de l’agressivité, sevrage des comportements de malpropreté, perte de poids, etc.

On s’amuse plus à 2 !

Le chat d’appartement devient de plus en plus sociable avec l’humain, et les interactions avec son maître peuvent prendre des dimensions importantes dans son quotidien. N’hésitez pas à lui proposer des jeux avec divers accessoires, comme un plumeau, une cane à pêche, ou un laser. Il peut devenir complètement addict à ces jeux ! En plus de l’aider à garder la ligne, ils vous aideront à construire une belle relation avec votre compagnon.

Chat domestique qui joue

S’il vous est trop compliqué de libérer beaucoup de temps pour cela, vous pouvez envisager de prendre un second chat. Mais si vous prenez cette décision, il vaut mieux le faire assez tôt, car le chat est un animal plus territorial que social. Passé les 2-3 ans, il n’apprécie que moyennement l’intrusion d’un autre chat dans son territoire, même chaton. Si vous avez peur que votre petit compagnon réagisse mal à l’arrivée d’un nouveau venu, vous pouvez commencer par être famille d’accueil pour un chat en attente d’adoption. Et si l’expérience se passe bien, vous pouvez prendre la décision de l’adopter ! Notez cependant que pour faciliter la cohabitation, Il est important de leur offrir suffisamment d’espace et d’enrichissements pour qu’ils puissent s’occuper de manière indépendante. Il est d’ailleurs conseillé de disposer à minima d’un bac à litière par chat et de les distancer dans l’appartement. Chaque chat doit pouvoir avoir son territoire de couchage, d’alimentation et d’élimination (litière) indépendant. Il peut également être judicieux d’utiliser du Feliway Friends, une solution à base de phéromones naturels pour apaiser les 2 chats et éviter les conflits.

Des ballades en extérieur

Pour finir, il est possible d’habituer votre chat à porter un harnais : certains sont très contents de se balader en laisse, et attendent ces sorties avec impatience ! Pour éviter de stresser votre animal, vous pouvez l’emmener dans un petit parc pour les enfants (plutôt le soir en dehors des heures d’affluence, pour rester dans un environnement calme), car il n’y a généralement pas de chien, et les toboggans et autres éléments ludiques constituent un terrain de jeu idéal pour le chat.

J’ai un chat d’intérieur, comment savoir s’il est heureux ?

Un chat d’appartement heureux est un animal qui continue d’avoir sa vie de chat ! Il prend plaisir à sauter, jouer, observer, manger… Si vous le trouvez éteint, s’il s’isole, se cache plus qu’à l’accoutumée, cela peut être le signe de stress. La malpropreté peut aussi être indiquer un état d’anxiété. Elle peut arriver à la suite d’un évènement traumatisant pour votre chat d’intérieur, ou au contraire s’installer progressivement, si la situation est délétère pour lui. Des comportements répétitifs et non naturels (chat qui chasse sa queue, qui fait de la prédation sur les humains, etc.) doivent aussi vous alerter.

Si votre chat d’intérieur présente certains de ces signes, cela doit vous amener à changer son environnement de vie. Il faut revoir l’agencement de votre appartement et offrir suffisamment d’occupations à votre animal de compagnie.