Croquettes et nourriture pour chat : nos conseils pour bien choisir

Nous y sommes.

Après des mois de résistance, vous avez finalement cédé aux longues supplications des enfants, pas aidé par le silence complice de votre époux/se.

Bon, c’est vrai qu’elle est mignonne, cette petite boule de poils aux oreilles pointues.

Vous jouez les durs comme ça, mais il vous plaît ce chat. D’accord, il a une fâcheuse tendance à faire ses griffes sur le canapé et à vous grimper dessus à trois heures du matin, mais vous lui pardonnez dès qu’il se glisse sur vos genoux en ronronnant…

Mais voilà, vous êtes un parent poule, et ce chat c’est un peu comme un nouvel enfant. Et la question se pose: ça mange quoi, un chat?

C’est que le rayon de la nourriture pour animaux, c’est la caverne d’ali-baba! Et ne parlons pas d’internet: la dernière fois, vous avez bien failli commander une roue de hamster sans bien comprendre comment (ou pourquoi).

Heureusement, Papa Testeur est là pour vous aider… et il n’est pas venu seul, cette fois-çi !

Accompagné de mes deux complices félins, Lily et Coquin, me voilà prêt à vous guider dans votre choix cornélien.

Quelles différences dans les croquettes ?

Il y a autant de différences entre les croquettes qu’entre les chats, à vrai dire. Selon que votre félin préféré soit jeune ou âgé, stérilisé ou non, actif ou non, et de nombreux autres critères, les croquettes conseillées seront différentes.

Mais commençons par la base.

Il ne vous aura pas échappé que les croquettes ne se trouvent pas dans la nature. Le chat chasse normalement les petits rongeurs, qui lui offrent l’alimentation la plus équilibrée. En plus de la viande crue de sa proie, le chat profite des éléments nutritifs ingérés dans l’estomac de ses proies, tels que des graines par exemple.

Les croquettes, sans être parfaites, proposent une alternative décente (et pratique pour l’humain) à cette alimentation impossible à un chat d’intérieur.

Les croquettes se séparent habituellement en deux groupes: les croquettes dites “standards”, terme plus vendeur que “bas de gamme”, et les croquettes premium.

Pas besoin de vous faire de dessin. Les croquettes “standard” sont moins chères (et encore…) mais leur composition est de moins bonne qualité. Par respect pour Whiskas, Purina One et consorts, Papa Testeur ne citera pas bien entendu pas de nom de fabricants…

Ces croquettes sont riches en lipides, donc en graisse, et compliquent la digestion. A la clé pour votre animal adoré: obésité, problèmes d’intestins, soucis urinaires, insuffisance rénales

Un grand non, donc ! Prêtons leur une qualité: les croquettes “standard” se rassemblent en groupe dans les supermarchés, il est donc aisé de les éviter.

Les croquettes premium se trouvent dans les animaleries, chez votre vétérinaire ou sur le sacro-saint internet. Non, toujours pas de supermarché, n’insistez pas.

Ces croquettes sont de meilleure qualité, et surtout plus équilibrées dans leur composition. Elles sont aussi plus faciles à digérer pour votre matou. Les premiums visent à cibler les besoins particuliers du chat en fonction des critères cités ci-dessus : âge, activité, surpoids, maladies spécifiques… détaillons.

Le premier critère est l’âge de votre chat, décomposé de la manière suivante :

  • Moins d’un mois : chaton. Le chat se nourrit de lait. C’est un premier mois terrible pour votre animal qui doit prendre son mal en patience avant de se repaître des délicieuses croquettes achetées par son humain.Oui, il n’est pas votre chat, c’est vous qui êtes son humain 😉
  • De 1 mois à 1 an : junior. Enfin! Après une longue attente, les aliments solides, incluant les croquettes, font leur apparition. N’hésitez pas à tremper les croquettes dans du lait si le changement est difficile pour votre chat.C’est un moment crucial pour lui: pour paraphraser une publicité célèbre: “il est en pleeeeine croissance”. En conséquence, vous trouverez surtout des croquettes riches en protéines.
  • De 1 an à 8 ans (environ) : adulte. C’est en général au début de cette période que vous ferez stériliser votre compagnon.Pour limiter les prises de poids, les croquettes pour chats stérilisés (vous voyez, ce n’est pas si compliqué!) sont tout indiquées. Si le chat n’est pas stérilisé, des croquettes adultes classiques conviennent.
  • A partir de 8 ans et plus : senior. La qualité de la nourriture vise à préserver les reins souvent sensibles du chat âgé, mais aussi à préserver la santé cardiaque et la mobilité articulaire. Au final, moins de protéines, et plus de fibres.

Satané étiquette…

A force de tout marquer sur les boîtes, on s’y perd. Phosphore : 0.89, c’est bien ou pas ? Bon, on pourrait vous dire simplement que Papa Testeur est là pour vous expliquer quelles croquettes prendre, et que ça devrait suffire… mais vous êtes probablement aussi têtu que votre chat ! 🙂

Vous avez bien raison! L’alimentation est un sujet essentiel qu’un maître responsable ne devrait pas négliger.

Voici un ordre d’idée des taux conseillés dans la composition des croquettes. Gardez à l’esprit que cela varie bien entendu selon les caractéristiques de votre chat.

  • Protéines : Le taux est important chez le chaton: entre 32 et 40%. On considère souvent que la limite basse se situe à 28% et la limite haute à 35% dans le cas d’un chat adulte.Le taux continue de baisser chez le chat senior: on estime que ses besoins énergétiques diminuent d’environ 20% et les protéines doivent être réduites pour prévenir tout risque d’obésité. Par ailleurs, les protéines sont surtout éliminées par les reins, un organe fragile chez le chat qu’il convient de ne pas faire travailler inutilement.Plus que les taux, il faut souligner le type de protéines, qui est un critère plus important encore. Pour simplifier, favorisez à tout prix les protéines animales, digestes et riches en acides aminés, au détriment des protéines végétales.Puisque les aliments sont listés par importance de présence dans la croquette, méfiez-vous de tout ce qui commence par “céréales”. Les gluten de maïs et de blé sont particulièrement à éviter: mauvaise valeur nutritive, allergies…
  • Lipides : On conseille des taux allant de 14 à 20% chez l’adulte, un peu moins chez le chat senior. Comme toujours pour notre papy à vibrisses, cela favoriserait l’obésité. C’est que ça pèse (jeu de mot!) de moins faire de sport !Blagues à part, certains lipides sont vitaux: il s’agit des acides gras essentiels. Ils peuvent, en vrac, maintenir l’équilibre de la peau, préserver le pelage, renforcer le système immunitaire. Papa Testeur est certain que vous en connaissez certains, comme les Omega 3 et 6 !
  • Glucides : Mr Glucide se ballade souvent avec son ami Mr Diabète, et l’individu n’est pas très fréquentable. Des études récentes ont analysées le régime alimentaire de chats domestiques redevenus chats sauvages. Résultat: un taux de glucide très faible, à 2.8%.Ce taux est très difficile à atteindre dans les croquettes, qui tournent autour de 8%.Le taux étant peu souvent indiqué, le calcul est le suivant : Glucides = 100 – Protéines – Cellulose brute – Matières grasses – Cendres brutes – Humidité. Dans le cas assez courant ou l’humidité n’est pas mentionnée, faites le calcul avec une humidité à 10%.Quoi qu’il en soit, visez un taux de glucides bas si possible !
  • Vitamines : le chat métabolise la vitamine C tout seul. Tout le reste est bienvenu: A, B1, D, E et PP. Sans rentrer dans le détail, ces vitamines ont des rôles variées qui touchent les défenses immunitaires, le système nerveux, la vision ou même la beauté du pelage.Il convient d’y prêter un œil avisé, cela peut faire la différence entre deux marques de croquettes. Soulignons particulièrement le rôle de la vitamine E chez le chat senior, puisque cette vitamine est particulièrement active contre le vieillissement cellulaire.

Note: Ayez la main légère et surtout consultez votre vétérinaire si vous optez pour des compléments vitaminés. Tout excès de vitamine présente des risques non négligeables pour votre chat.

  • Cendres brutes : mais quel est ce taux ? Pas de panique, nous sommes là. On détermine la teneur en cendres brutes en brûlant à 550° l’échantillon pour brûler les composants organiques.Les résidus restants sont principalement des minéraux, notamment du calcium, du phosphore et du magnésium. En excès, ces minéraux peuvent provoquer des troubles rénaux et/ou urinaires. Les taux conseillés de ces trois éléments, ainsi que des cendres brutes en général, sont résumés ci-dessous:

Tableau : composition des croquettes pour chat selon l'âge

Source: clinique vétérinaire Zatozte.

Le repas : rythme et environnement

Ce sont les deux questions essentielles qu’il convient de se poser: quand le chat doit-il manger, et dans quelles conditions?

  • Rythme du repas

Comme expliqué plus haut, le chat est un chasseur naturel, un grignoteur qui multiplie les petits repas dans la journée. Le chat est censé réguler de lui-même la quantité de nourriture à ingérer et laisser la nourriture en libre accès semble être la solution la plus censée.

Cependant, tous les chats ne sont pas égaux. Certains chats ne sont pas épargnés par la gourmandise et les problèmes (de poids, surtout) qui peuvent y être associés. Le manque d’activité, notamment des chats d’intérieur, peut renforcer cette problématique.

Une seconde solution est donc de donner à votre chat des repas de quantités spécifiques à des heures définies. On considère que pour chaque kilo que pèse le chat, il doit ingérer 40 à 50 grammes de nourriture (tout compris) sur la journée. Cela dépend bien évidemment de la race, du sexe et de l’âge de votre félin.

Consulter son vétérinaire reste le meilleur moyen d’avoir une information adaptée au profil bien particulier de son chat adoré.

  • Conditions du repas.

Le chat est un animal de routine, qui aime ses habitudes. Essayez tant que possible de le nourrir dans un lieu fixe, calme, et éloigné de sa litière. Son odorat est extrêmement développé et le pauvre animal n’a pas envie de manger à proximité de ses déjections. Pensez aussi à laver régulièrement les gamelles: notre ami est parfois légèrement maniaque sur les bords.

N’oubliez pas, à côté de la gamelle, de disposer un bol d’eau fraîche changé toutes les 24 heures au minimum. Les croquettes sont déshydratées, permettre à votre chat de boire est essentiel. Cependant, le chat aime croquer son aliment. N’humidifiez pas ses croquettes directement, à moins d’être dans le cas particulier d’un chaton en transition difficile de l’allaitement vers la nourriture solide.

Dernier point, pour les heureux propriétaires de chats, au pluriel: prévoyez de l’espace entre vos chats. Le repas est un moment apaisant et la proximité avec l’un de ses semblables peut stresser le chat et aboutir à des confrontations.

Et les restes?

Regardez-le, avec ses yeux mignons, qui lorgne sur votre croûte de fromage… non!

Notre nourriture n’est pas adaptée, et notamment trop calorique, et de nombreux aliments sont carrément dangereux: chocolat, fruits à pépin, oignon, champignons… En plus de dérégler son fragile équilibre alimentaire, vous influencerez son comportement de chat “quémandeur”.

Comment conserver les croquettes

Dernier aspect, la conservation des croquettes. C’est moins cher en quantité, mais c’est que ça en prend, de la place! Et surtout, il ne faudrait pas qu’elles moisissent. Voici nos conseils de conservation:

  • Choisissez un lieu ni trop chaud ni trop froid, et surtout sec. Les croquettes, comme tous les aliments, n’aiment pas l’humidité.
  • Refermez bien le sac hermétiquement après chaque utilisation.
  • Après ouverture, évitez de garder le sac ouvert plus d’un mois. Calculez donc en fonction des besoins journaliers de votre chat et du nombre de chats la quantité de nourriture nécessaire pour un mois. Si vous achetez un sac de 20 kg pour un chat seul, il est fort probable qu’une bonne partie des croquettes finisse à la poubelle.
  • Si un sac n’est pas ouvert mais que vous êtes incapable de vous rappeler de la date de son achat, observez l’emballage. Comme pour notre nourriture, les aliments pour chat disposent d’une date de péremption à respecter.
  • Si vous transférez vos croquettes dans des contenants, vérifiez qu’il s’agisse bien de boîtes de conservation alimentaires. Certains plastiques ne conviennent pas au stockage de nourriture.

Note: comme nous l’avons dit, l’odorat du chat est particulièrement développé et il sentira la moisissure bien avant vous. Si vous vous rendez compte que votre chat boude sa gamelle, vérifiez que les croquettes ne sont pas périmées. Bien souvent, un nouveau paquet et les problèmes sont résolus!

Avec ces informations en main, il est temps de passer à nos recommandations croquettes…

Tests des croquettes et derniers articles

Tests des croquettes et derniers articles